Midi Libre, l'emploi près de chez vous

09.11.2012

Pour un new deal entrepreneurial : créer des entreprises de croissance

Comment favoriser la création d’entreprises à potentiel de croissance et encourager leur développement ? C’est à cette question que tente de répondre Philippe Hayat, chargé par la Ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique, d’une mission visant à développer l’esprit d’entreprendre en France.

L’auteur se concentre plus particulièrement sur les entreprises « de croissance » (destinées à dépasser 10 salariés à terme), de « forte croissance » (50 salariés), de « très forte croissance » (250 salariés). Il identifie six leviers d’action : populariser l’entrepreneuriat auprès du grand public ; enseigner l’entrepreneuriat aux jeunes pendant leur cursus scolaire ; favoriser la création d’entreprises technologiques ; accompagner les entreprises de croissance dès leur création ; motiver les talents qui prennent le risque d’entreprendre ; faciliter l’accès des PME à de nouveaux marchés.

Extraits

Le meilleur de moyen de trouver un emploi est de le créer. L’évolution des modes de communication, l’allongement de la durée de vie, les nouvelles contraintes environnementales, les services à domicile… Les occasions d’entreprendre n’ont jamais été aussi nombreuses.

Méconnaissance du monde entrepreneurial

L’entrepreneur n’est toujours pas considéré comme un modèle auquel les jeunes souhaitent s’identifier. Seulement un jeune sur douze a expérimenté une ouverture à l’esprit d’entreprendre une fois au cours de sa scolarité. Les jeunes méconnaissent le monde de l’entreprise et l’acte d’entreprendre, (à quelques exceptions près : options DP3, filières pro) et notamment dans les filières générales. C’est pourquoi 60% des créateurs d’entreprise de moins de 30 ans sont issus des filières professionnelles.

Transmettre la culture et l’envie d’entreprendre au collège et au lycée

Expliquer aux collégiens et lycéens qu’on peut choisir sa vie professionnelle en portant son projet, défini à partir de ses envies et de son talent, dans sa propre entreprise ou dans celle d’un autre, au sein d’un groupe (intrapreneuriat) ou d’une association (entrepreneuriat social).

Cette sensibilisation doit également permettre de comprendre le fonctionnement du monde professionnel et d’une entreprise, de découvrir les différents secteurs d’activité et de donner une perspective aux matières enseignées et aux différents cursus scolaires.

Télécharger l’étude : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/124000575-pour-un-new-deal-entrepreneurial-creer-des-entreprises-de-croissance?xtor=EPR-696

Source : site/Onisep Languedoc-Roussillon/9nov12

Mon compte

Pas encore inscrit ?Je crée mon compte

Alerte e-mail Dépôt CV

Retour en haut de la page