Midi Libre, l'emploi près de chez vous

02.11.2009

Perpignan : faire du sport, un vecteur d’emploi.

Le Parc des sports ne vit pas qu'au passé, à l'heure où sur le rectangle vert le football pro de Perpignan connut ses heures de gloire, il y a déjà une bonne décennie. Aujourd'hui, le Parc est devenu un lieu de vie et d'échange. Vendredi après-midi, deux mondes : ceux du sport et de l'entreprise se sont rapprochés autour d'un match de foot et d'un forum pour l'emploi.

A l'initiative de Face, la fondation agir contre l'exclusion, de nombreuses forces vives tournées vers l'emploi se sont mobilisées derrière Kateleen Fernandez, la directrice de Face, responsable aussi de l'agence de l'Intérim Randstad. La maison de l'emploi et sa directrice Laurence Boureil en première ligne avaient su réunir bon nombre de partenaires (1). Comme le ballon rond était au coeur des débats, le district du football avait forcément son représentant et joué à fond le jeu.

Dix entreprises piquées au jeu vendredi

L'objectif était d'amener un échange construit à partir des règles du sport comme support pédagogique pour comprendre les règles de l'entreprise et d'offrir un passeport pour un futur emploi. 39 entreprises - rien que ça ! - ont adhéré au club Face. Parmi elles, une dizaine (2) s'est piquée au jeu, vendredi. Jean-Michel Vignau, le "boss" d'ADIA, entreprise spécialisée dans l'Intérim n'y a vu que des avantages. "Je ne sais pas si c'est un privilège de faire partie du club Face, mais j'y vois d'abord une opportunité. Aujourd'hui, on est là entrepreneur pour donner de l'espoir aux jeunes dans une période où l'Intérim en première ligne souffre le plus de la crise. Surtout dans le bâtiment. Notre ambition est de donner la chance à toutes les compétences. On est à la recherche de personnel. Si sur les 20 candidats, on en trouve un qui fasse l'affaire, on sera content. On est là pour que les jeunes repartent du Parc des sports avec de l'espoir." Marie José Lamarque, responsable de la Banque populaire du Sud était animée du même sentiment. "On ne veut pas repartir bredouille. Face à l'emploi des jeunes, on a un rôle capital à jouer surtout quand on est une banque régionale, proche des gens d'ici. Le Facénergie sport est une bonne chose. Son action doit être soutenue."

Ce n'est pas Jaoiad Garba, jeune demandeur d'emploi qui dira le contraire : "A 21 ans, il faut se bouger, ne pas attendre qu'un emploi tombe du ciel. Je suis venu ici très motivé. Sans aucune fixation. Le Face est une opportunité. Je compte bien remettre le pied à l'étrier alors que j'ai travaillé durant trois ans dans la maçonnerie. Seulement, un problème de dos a fait capoter la suite de ma carrière. Je ne désespère pas de retrouver un emploi dans le bâtiment. Même dans l'intérim." Jaoiad comme Sultana Moktari est prêt à tout. A 19 ans, cette jolie Perpignanaise fait partie des privilégiés, des 20 sélectionnés parmi les 60 candidats qui étaient sur la liste d'attente, il y a quatre mois. "J'en suis consciente. Je ne dois pas décevoir face au chef d'entreprise qui peut m'offrir un brin d'espoir. Je suis très motivée, bosseuse. Mon objectif est d'obtenir dans le futur un CDI. Il y a des passerelles à passer. Cette journée en est une. J'ai mouillé le maillot. Le foot, j'aime ça. Le sport doit être un vecteur dans l'insertion sociale."

Dans le cadre de la semaine "en avant pour l'égalité" la première de "Facénergie sport" tombait à pic pour resserrer les liens et offrir l'espoir d'un emploi. Les recruteurs feront les comptes cette semaine mais on peut avancer que l'essai fut transformé en attendant beaucoup d'autres. D.J

(1) L'action du club Face MDE Perpignan s'est déroulée en partenariat avec les services de la Maison de l'emploi, le District de football des P.O, la DDSJ, la DDJS, les services de la ville de Perpignan, de l'Agglo, les collaborateurs et chefs d'entreprises du club Face MDE, le MRAP, l'association Jeunesse Catalane du Bas Vernet sous le parrainage de l'agence Randstad (ex Vediorbis) dans le cadre de la semaine « en avant pour l'égalité ».

(2) Voici la liste des dix entreprises qui étaient présentes au Parc des sports, appelées à recruter : Auchan, Leroy Merlin, Adia, Randstad, Banque populaire du sud, ERDF, Enthalpia, Sita, Afsol et... l'Agglo Perpignan-Méditerranée au titre de recruteur.

Pour la petite histoire, ce sont les Pink-Floyd (maillot rose) qui ont gagné le tournoi de foot. Mais l'essentiel était ailleurs : construire des liens entre demandeurs d'emploi et chefs d'entreprise.

Mon compte

Pas encore inscrit ?Je crée mon compte

Alerte e-mail Dépôt CV

Retour en haut de la page